L'offre globale pour l'étanchéité des toitures-terrasses


Prescri +

Imprimer imprimer

Meps hitech

Élément porteur : Bois et dérivés
Procédé : Monocouche thermosoudable apparent autoprotégé avec isolation (Icas général)
Fiche procédé n° : TIAP/2/2/1/03
Mise à jour : Décembre 2011

Descriptif

Élément porteur :
Bois et panneaux dérivés (cf Norme NF DTU 43.4)

Support :
- Perlite fibrée soudable ou surfacée à l'EAC
- Laine minérale soudable ou surfacée à l'EAC
- Verre cellulaire surfacé à l'EAC

Complexe d'étanchéité :
(A.T. 5/07-1490)
- MEPS HI TECH AR SPP
- Classement F.I.T. : F5 I5 T4 (T2 si surfaçage à l'EAC)

Protection :
Autoprotection minérale

Climat de montagne :
EXCLU

Utilisation en terrasse technique :
EXCLU

Éxigence complémentaire :
Au delà de 40% de pente la feuille doit être fixée en tête. (20% si surfaçage à l'EAC)


 

Bibliographie

Fiches Produits :

Fiches Relevés :

Avis technique :

Documents techniques unifiés :

Norme NF DTU 43.4
"Toitures en éléments porteurs en bois et panneaux dérivés du bois avec revêtements d'étanchéité"

Autres documents :

Classement F.I.T. des étanchéités de toitures (Cahier du CSTB n°2358 de Septembre 1989)


DEVIS DESCRIPTIF N° TIAP/2/2/1/03

TERRASSES INACCESSIBLES APPARENTES ISOLEES

SUR ELEMENT PORTEUR EN BOIS MASSIF OU

PANNEAUX DERIVES DU BOIS


ELEMENT PORTEUR

Bois massif ou panneaux dérivés du bois conformes à la norme NF DTU 43.4 "Toitures en éléments porteurs en bois et panneaux dérivés du bois avec revêtement d'étanchéité".

La pente des versants est ³ 3% sur plans.

PARE VAPEUR

L'écran pare-vapeur est constitué par :

  • une chape de bitume armée clouée, type BAN 40, à raison d'un clou à large tête, tous les 0,33 m en quinconce sur toute la surface. Les joints sont soudés.

Au droit des reliefs il est mis en oeuvre, par thermosoudage, une feuille de MEPEQUERRE (ou MEPS RLV) ayant un recouvrement horizontal minimal de 6 cm sur le pare-vapeur (dans le cas d'un pare-vapeur avec autoprotection l'aile horizontale se situe au-dessous de celui-ci) et dépassant la face supérieure du panneau isolant d'au mons 6 cm.

ISOLATION THERMIQUE

Panneaux de laine minérale soudable, de perlite fibrée soudable ou de verre cellulaire surfacé à l'EAC bénéficiant d'un Avis Technique ou d'un Cahier des Charges visé par un Contrôleur Technique.

Les panneaux sont collés au bitume chaud uniformément réparti ou fixés mécaniquement (laine minérale ou perlite fibrée) selon les prescriptions de l'Avis Technique ou du Cahier des Charges.

ETANCHEITE EN PARTIE COURANTE

L'étanchéité en partie courante (classement FIT : F5 I5 T4 ou T2 si surfaçage à l'EAC) est constituée par :

  • une feuille d'étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d'un composite grille de verre/polyester de 250 g/m² avec renforts en fil de carbone, type MEPS HI TECH AR SPP, soudée en plein et à joints de 8 cm (longitudinaux) ou de 15 cm (transversaux). Au delà de 40% de pente (pour les panneaux soudables) ou de 20% (pour les panneaux surfacés à l'EAC) elle est fixée en tête.

RELEVES D'ETANCHEITE

L'étanchéité des relevés est constituée par :

  • imprégnation bitumineuse à froid, type IKOpro Primaire Bitume Adérosol ou IKOpro Primaire Bitume SR Adérosol SR
  • équerre de renfort (0,25 m de développé) en feuille d'étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d'un intissé de polyester de 160 g/m², d'épaisseur minimale de 3,5 mm, type MEPEQUERRE, soudée en plein, avec talon de 10 cm minimum sur la première couche.
  • couche de finition en feuille d'étanchéité à base de liant bitume élastomèrique SBS, armée d'un composite grille de verre/polyester de 70 g/m², d'épaisseur minimale de 3,5 mm, avec autoprotection par feuille d'aluminium, type MEPALU SPP, ou avec autoprotection par feuille d'aluminium et surfaçage par paillettes d'ardoise, type MEPALU AR SPP, soudée en plein, avec talon de 15 cm minimum sur la seconde couche.
Imprimer imprimer retour haut de page