Les types de végétalisation

Les toitures vertes aujourd’hui

Sous l’appellation « toiture verte » on distingue 3 types de végétalisation :

  • La végétalisation extensive (toiture-terrasse végétalisée)
  • La végétalisation semi-intensive (toiture-terrasse végétalisée)
  • La végétalisation intensive (toiture-terrasse jardin)

Végétalisation extensive

Technique utilisant un complexe de culture élaboré de faible épaisseur, permettant la réalisation d’un couvert végétal, constitué de plantes d’origine horticole ou sauvage. L’entretien est réduit au minimum : l’eau de pluie, en général suffisante, peut être complétée par un arrosage d’appoint en fonction des contraintes climatiques. Une végétalisation extensive tend à constituer un écosystème.

Les végétaux sont des Sedums et/ou des vivaces à petit développement ou, sur demande, des graminées. Les Sedums sont des plantes succulentes ayant une bonne capacité d’auto-régénération et de propagation végétale. La hauteur du substrat varie de 4 à 12 cm selon les cas.

Végétalisation semi-intensive

Technique utilisant un complexe de culture élaboré, d’épaisseur moyenne pour réaliser un espace végétal paysagé en toiture. L’entretien est réputé modéré, mais l’arrosage est indispensable.

Les végétaux sont de type horticole : vivaces, bulbes et graminées définis par le département Ikogreen de Meple (Allium, Dianthus, Iris, Lavande, Saxifrage, Thym, Festuca, Stipa, Deschampsia…). La hauteur du substrat varie de 12 à 30 cm.

Végétalisation intensive

Technique aboutissant à la réalisation d’une toiture-terrasse jardin. La toiture-terrasse jardin est la forme classique des toitures vertes et se caractérise par de fortes épaisseurs, de fortes charges et un entretien important.

La végétation, de type horticole, peut être très diversifiée et de grande hauteur (arbres). Le complexe de culture est généralement de la terre végétale ou un mélange terreux.